Adénome de prostate

L'adénome de prostate : une pathologie fréquente chez l'homme dès la cinquantaine
Illustration adénome de prostate

Qu’est-ce qu’un adénome de prostate ?

L’adénome de prostate (encore appelé aussi hypertrophie bénigne de la prostate) est une pathologie très fréquente chez l’homme à partir de la cinquantaine. Cette pathologie est bénigne mais ses conséquences peuvent être très gênantes, voire graves dans les formes évoluées.

Comment fait-on le diagnostic d’adénome de prostate ?

Chez l’homme autour de la cinquantaine ou plus tard, l’apparition des symptômes suivants évoque l’existence d’un adénome de la prostate :

  • Envies fréquentes d’uriner, e particulier la nuit,
  • Difficulté à uriner,
  • Envies pressantes d’uriner avec possibilité de fuites

Le diagnostic est porté sur l’évaluation des symptômes et leur retentissement sur la vie quotidienne, ainsi que sur le toucher rectal. L’échographie permet d’évaluer le volume prostatique et surtout les conséquences éventuelles de l’adénome sur la vessie :

  • Vessie de lutte,
  • Résidu vésical après miction (persistance d’une quantité importante d’urine après avoir uriné),
  • Diverticule et/ou calcul de vessie.

Quel est le lien avec le cancer de la prostate ?

L’adénome et le cancer de la prostate sont deux maladies différentes. L’une ne favorise pas l’autre. Cependant, les deux peuvent se développer chez un même individu.

Pour faire la différence entre un adénome et un cancer de la prostate, le médecin peut s’aider :

  • du toucher rectal,
  • du dosage du PSA

En cas de doute, des biopsies de la prostate peuvent être proposées afin de préciser le diagnostic.

Quels sont les traitements de l’adénome prostatique ?

Il existe des moyens de traitement efficaces de l’adénome de prostate, qu’il s’agisse de médicaments ou de techniques chirurgicales. Leur efficacité et leur sécurité ont fait leurs preuves.

Traitements médicamenteux

On distingue classiquement :

  • Les alpha-bloquants (Alfuzosine, Tamsulosine, Doxazosine),
  • Les inhibiteurs de la 5 alpha réductase (Finastéride, Dutasteride)
  • La phytothérapie (médicaments à base de plantes : Serenoa Repens et Pygeum Africanum).

En cas de complication de la maladie, d’échec des traitements médicamenteux ou d’intolérance à ceux-ci, une intervention chirurgicale peut être proposée.

Traitements chirurgicaux ou instrumentaux de l’adénome prostatique

Les interventions les plus couramment pratiquées sont (liens vers le site de l’Association Française d’Urologie):

Toutes les interventions comportent des risques, qui sont discutés lors de la consultation pré-opératoire avec votre urologue.

 

Nos autres domaines d’expertise :

calculs urinaires

L’incontinence urinaire

CANCERS UROLOGIQUES